Le Festival

L'origine de la manifestation remonte à 1967, lorsque la société Ruggieri et la Ville de Cannes développent de concert, au grand émerveillement des Cannois et des visiteurs, une compétition internationale entre les plus célèbres artificiers de l'époque.

Mises à feu sur des barges ancrées dans la baie, les joutes sont orchestrées au rythme d'une bande musicale et chorégraphiées au fil d'un thème symbolique : les bases d'un concept inédit sont posées. Elles varieront par légères touches au fil des ans, tandis que les performances des artificiers, toujours plus spectaculaires, gagneront en sophistication et en originalité pour faire aujourd'hui de ce Festival un des plus prestigieux rendez-vous pyrotechnique du monde. 80000 spectateurs par soirée en 1998. Aujourd’hui, plus de 150000 personnes, les yeux levés, viennent admirer les fugaces créations que les plus grands Maîtres artificiers du monde exposent sous le ciel étoilé de la Baie de Cannes, de juillet à fin août.

La fascination pour cet art universel, qui allie la créativité la plus exubérante à la maîtrise d'ingrédients de nature explosive, a donné à la compétition une réputation mondiale. Chaque année, les artificiers sélectionnés concourent pour la très convoitée "Vestale d'Argent" et, tous les quatre ans, les lauréats reviennent s'affronter pour la "Vestale d'Or"... précieux sésame remis "au meilleur d'entre tous".

Innovation, richesse esthétique, mise en scène, synchronisation, rythmique... autant de critères considérés par le jury pour évaluer chacune des fresques multicolores musicales en compétition. Parallèlement, les spectateurs ont depuis plusieurs années la possibilité de voter pour décerner le "Prix du Public" : pour celui-ci, au-delà des aspects techniques des performances, il s'agit d'un véritable "coup de coeur" et d'une reconnaissance très prisée des artistes, dompteurs de bombes et de poudres magiques.

Edito

C’est quand les lumières du front de mer s’éteignent, quand le ciel nocturne s’offre à eux, que les Maîtres artificiers entrent en scène : techniciens, alchimistes, peintres et poètes à la fois, c’est sur les barges ancrées dans la Baie, à quelques encablures de la Croisette, qu’ils installent leurs mystérieuses poudres. Et lorsque la musique retentit, le spectacle commence : sur le tableau noir du ciel, ils nous dessinent alors à grands traits multicolores une fascinante histoire.

Cette édition 2014 rassemble les compagnies déjà auréolées de la "Vestale d’Argent" et du "Prix du Jury" lors des trois précédentes éditions. Chacune d’entre elles revient à Cannes pour remporter la prestigieuse "Vestale d’Or", référence majeure dans le domaine des compétitions pyrotechniques, mise en jeu tous les quatre ans uniquement.
Qui de ces six concurrents saura alors convaincre le Jury et remporter ce trophée si convoité, véritable graal de la profession ?

Admirez, appréciez et donnez votre avis afin de décerner le "Prix du Public".

A noter que le feu d’artifice du 9 juillet est hors compétition et présenté dans le cadre des Journées culturelles de l’Azerbaïdjan à Cannes.

 
Créez un site Web gratuit avec Yola.